Histoire de l'homosexualité

 

 

L'homosexualité dans les sociétés pré-chrétiennes.

 

Depuis la nuit des temps, la conception de l'homosexualité n'a pas arrêté de changer. À certaines époques, il s'agissait d'un mode de vie tout à fait normal, mais à d'autres, cette idée d'aimer une personne du même sexe était inconcevable,

 
Dans les sociétés pré-chétiennes (de 600 av. J-C à 300 ap. J-C) et plus particulièrement en Grèce antique et dans l'Empire Romain, les relations entre personnes de même sexe sont acceptées ou valorisées, mais avec certaines règles.

 

 

Dans l'Antiquité, les hommes adultes recherchaient des jeunes impubères pour leur apporter protection et certaines connaissances et en échange l'enfant « s'offrait » a l'homme en quelque sorte.

 

De 300 ap. JC à la Renaissance 

Les relations entre hommes deviennent d'abord un crime contre la dignité, puis un crime contre la nature sous l'influence de Saint-Augustin (354-430) et enfin les règnes de théodose (379-395) et de justinien (527-565), des lois envoyant les homosexuels au bûcher sont créées. Au Moyen-âge, les homosexuels acquièrent même un nom : les sodomites.

A la renaissance, les Européens redécouvrent les chefs d'œuvre de l'antiquité, ce qui provoque un retournement de situation et l'homosexualité est de nouveau accepté dans certains pays.

 

Le 18° et le 19° siècles 

Durant ces deux siècles, le monde va être relativement partagé entre les États qui améliorent la situation des homosexuels, ceux qui les rendent encore plus stigmatisés et ceux qui ne font rien.

Ainsi certains États vont abolir les lois contre l'homosexualité pendant que d'autre vont en créer ou les rendre plus sévères

La réalité reste toutefois difficile à vivre et, en Angleterre, la condamnation d'Oscar Wilde montre bien que la situation est loin d'être acceptée.

 

Début du 20° siècle 

L'évolution se poursuit et l'homosexualité continue à être de plus en plus acceptée, sauf en Allemagne ou des personnages haut placés sont obligés de démissionner pour « cause d'homosexualité », ce qui va déclencher une grande vague d'homophobie.

Il y eut aussi des hommes qui se mobilisèrent pour faire changer les choses comme Hirschfeld qui publia des livres, organisa des réunions et qui enfin récolta 6000 signatures en faveur de l'abolition d'une loi en faveur de l'homosexualité.

Mais les nazis arrivèrent et ils empêchèrent l'abolition de cette loi.

Ensuite, ils rendirent les institutions homosexuelles illégales et ils déportèrent des milliers d'homosexuels dans leurs camps.

L'après guerre a été beaucoup plus favorable à l'homosexualité, la tolérance commence réellement à se faire sentir envers eux, dans la foulée de la libération sexuelle qui se déclenche dans tout le monde occidental, et les homosexuels commence enfin à être intégrés. Les lois en faveurs de l'homosexualité s'enchaînent et ce, dans pratiquement tous les pays d'Europe.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×